Close

Cet article est paru dans l’Info du Nord (Mont-Tremblant) – décembre 2021
Isabelle Houle – Journaliste ihoule@inmedias.ca

Depuis 2004, on vise à former un grand réseau reliant d’importants sentiers de plein air qui permettent de découvrir les trésors de la région. Aujourd’hui, une soixantaine de kilomètres sont complétés et le rêve se concrétise, lentement.

La Grande Boucle Tremblant relie des réseaux de sentiers de plein air. Le projet de la Grande Boucle Tremblant (GBT) vise la réalisation d’un sentier 4 saisons d’une longueur de 88 km pour pratiquer des activités non motorisées. (Photo gracieuseté)

Tel qu’expliqué sur le site Web accesnaturelaurentides.com: « La Grande Boucle Tremblant relie des réseaux de sentiers de plein air. Le projet de la Grande Boucle Tremblant (GBT) vise la réalisation d’un sentier 4 saisons d’une longueur de 88 km pour pratiquer des activités non motorisées. Ce sentier reliera les réseaux suivants: Domaine Saint-Bernard; Lac-Supérieur; Parc national du Mont-Tremblant; Inter-Centre et Station de ski Mont-Tremblant. Plusieurs accès seront aménagés pour entrer et sortir de la Grande Boucle Tremblant ».

« C’est un projet à long terme, affirme Serge Lacroix, président d’Accès Nature et de la Fondation Grande Boucle Tremblant. Les gens pourront aller d’un pôle à l’autre, à partir de divers stationnements. On peut déjà y pratiquer de la marche, du ski de fond et de la raquette ».

Ces sentiers ne font pas exception, ils impliquent des passages sur des terres privées. Ceci engendre plusieurs négociations et ententes, reconnaît M. Lacroix, bien que la volonté des propriétaires soit bien présente. « On a des formulaires de droits de passage et on essaye de faire des ententes de passage. On essaye aussi que la Grande Boucle passe sur des terres publiques ou des parcs comme le Parc du Mont-Tremblant. […] Si on peut passer sur des terrains achetés par la Municipalité ou des terrains publics, c’est beaucoup plus facile », ajoute-t-il.

Des fonds pour développer le plein air

Les travaux continuent pour atteindre l’objectif final. « La Grande Boucle est un concept qu’on fait avancer. Il y a des kilomètres plus difficiles que d’autres. Là, on est dans les plus difficiles. Ça prend éventuellement un pont, c’est plus long avoir les sous et autorisations. »

L’été dernier, la Fondation Grande Boucle Tremblant a amassé 12 500$ pour poursuivre son travail et contribuer au développement et entretien des infrastructures de plein air dans notre région. De plus, la municipalité de Lac-Supérieur a obtenu une subvention de 115 000$ pour la mise à niveau des sentiers et la création de raccordements et de boucles. « Ceci permettra de partir du cœur villageois (bordure du lac Supérieur) et de se rendre jusqu’à la rivière du Diable », affirme Steve Perreault, maire de Lac-Supérieur.

Une assemblée générale annuelle d’Accès Nature Laurentides a eu lieu, par ailleurs, le 28 novembre à la salle municipale de Lac-Supérieur. L’ordre du jour de l’assemblée générale annuelle 2021 et le procès-verbal de 2020 sont disponibles dans la section À propos du site www.accesnaturelaurentides.com.

Go top